Définition : que sont les perturbateurs endocriniens ?

Cet article initialement publié en janvier 2023 a été modifié en février 2024.

Les perturbateurs endocriniens sont des substances étrangères et nocives à l’organisme. En effet, ils interfèrent avec le système endocrinien. Ce système hormonal se compose de glandes et de cellules productrices d’hormones (ovaires, testicules, thyroïde, etc…) régulant un grand nombre de fonctions majeures dans notre corps.

Fertility And Mum vous guide pour comprendre les perturbateurs endocriniens, comment les éviter et quels impacts ont-ils sur la fertilité des couples.

Dérèglement hormonal et du corps à cause des perturbateurs endocriniens

Comprendre les perturbateurs endocriniens

Les perturbateurs endocriniens sont des agents chimiques ayant une structure similaire aux hormones. Ce type de substance altère le fonctionnement normal des hormones, en se liant aux récepteurs hormonaux pour les imiter, les bloquer, les saturer ou encore les dérégler.

En parasitant le système endocrinien, ces éléments altèrent la communication entre les cellules ou les tissus et la régulation d’étapes clés du développement d’un organisme.

Ainsi, des composés chimiques tels que les parabènes, les phtalates ou le bisphénol A se retrouvent dans les produits de la vie courante, comme les produits ménagers, les produits alimentaires, les lotions, les shampoings, les déodorants et le maquillage, les textiles, etc…. En effet, ces substances sont issues d’activités humaines (synthétiques) ou d’origine naturelle (hormones) et se cachent partout !

Les perturbateurs endocriniens agissent également comme conservateurs dans certains cosmétiques et emballages alimentaires. Ils se trouvent également dans les pesticides, auxquels les gens peuvent être exposés s’ils travaillent dans l’agriculture ou s’occupent de l’entretien des jardins.

Comment éviter les perturbateurs endocriniens ?

En conséquence, de nombreux pays du monde mettent en place des politiques limitant l’exposition humaine à ces produits chimiques. Des recommandations sont formulées dans le cadre de la prévention des risques pour la santé humaine et la reproduction (liste non exhaustive) :

  • Privilégiez les aliments d’origine biologique et frais. Limitez votre consommation de plats industriels et ultra-transformés.
  • Lavez les fruits et légumes avant consommation. Au mieux, pelez-les dans le cadre du possible, afin d’éliminer tout résidu de pesticide.
  • Employez des contenants autres qu’en plastique, écologiques et recyclables ou biodégradables.
  • Pour la maison, évitez les revêtements comme la moquette et les sources de polluants de l’air intérieur (diffuseur d’odeur, sprays, encens, bougies parfumées, fumée de cigarette).
  • Faites aérer votre habitation au moins 10 à 15 minutes par jour. De même, priorisez les matériaux naturels, bruts et non traités.
  • Jardinez sans pesticides…
  • Lavez les vêtements neufs. Favorisez les textiles labellisés (Oeko-Tex, Ecolabel européen, GOTS…).
  • Utilisez le moins possible de produits cosmétiques et de lotions, surtout pendant la grossesse et l’allaitement. Ciblez les produits naturels !

Selon un rapport de 2022

du Ministère de la Santé sur les causes d’infertilité(1), l’exposition à un mélange de plusieurs perturbateurs endocriniens serait un facteur d’« effet cocktail » : leurs effets pourraient s’additionner, se renforcer ou au contraire s’inhiber.

Comment les perturbateurs endocriniens agissent sur la fertilité ?

Les perturbateurs endocriniens ont des effets négatifs sur le système reproducteur. En effet, ils influent sur le fonctionnement normal des hormones. La fertilité féminine et masculine est affectée par ces produits chimiques :

  • Anomalies ovariennes (SOPK…), détérioration de la production de spermatozoïdes,
  • Dérèglement des cycles menstruels, avec un risque de puberté précoce et de conduite à l’infertilité.
  • Déclenchement d’endométriose à cause d’un impact sur les niveaux d’œstrogènes.
  • Survenue de fausses couches à répétition.
  • Des erreurs sur le développement conduisant à des malformations et des troubles du comportement et du système nerveux (sommeil, émotions, autisme, agressivité, hyperactivité…).
  • Des maladies comme l’obésité et le diabète, ou encore des cancers hormonaux (sein, testicules, prostate…)

Une méta-analyse publiée en 2017(2) révélait par exemple que la concentration de spermatozoïdes dans le sperme a diminué de plus de 50 % en moins de quarante ans (1973 -2011) chez les hommes occidentaux (Amérique du Nord, Europe, Australie, Nouvelle-Zélande).

Chez Fertility and Mum, nous prenons des mesures pour prévenir et réduire cette exposition aux perturbateurs endocriniens, en vous proposant des produits naturels et biologiques, dépourvus des nombreuses substances identifiées comme néfastes pour votre corps. Notre Naturopathe experte et certifiée sélectionne uniquement les meilleurs produits de ces catégories, dont la qualité est vérifiée.

Sources :

Panier
Sommaire
Retour en haut