Les TOP priorités et les micronutriments indispensables pour un TEC

Cet article initialement publié en juillet 2023 a été modifié en février 2024.

Pour les couples confrontés aux troubles de la fertilité et à l’infertilité, le transfert d’embryons congelés (TEC) reste une solution prometteuse. Cette procédure permet la fécondation in vitro (FIV). Elle consiste à féconder un ovule en laboratoire, le congeler après 5 jours de mise en culture, puis le transférer ultérieurement dans l’utérus.

Pour optimiser les chances de succès d’un TEC, adopter un mode de vie sain et une alimentation riche en micronutriments s’avère essentiel. Dans cet article, nous allons explorer ces aspects.

Micronutriments et TEC, notions liées à la fertilité et la grossesse

Les micronutriments sont des éléments que notre corps ne peut ou généralement pas assez produire lui-même. Ainsi, ils doivent être obtenus par le biais de notre alimentation.

Le transfert d’embryon congelé (TEC), quant à lui, est une technique de PMA. Elle consiste à décongeler des embryons, et à les transférer dans l’utérus pour favoriser une grossesse.

Fruits et vitamines

Les micronutriments, c’est quoi ?

Les éléments composant notre alimentation se répartissent en deux catégories : les macronutriments et les micronutriments

Les macronutriments (à savoir les lipides, les glucides et les protéines) sont la source de nos calories, ou autrement dit, de notre énergie.

Les micronutriments regroupent les vitamines, minéraux et oligo-éléments essentiels au bon fonctionnement de notre organisme. Dépourvus de valeur énergétique, ils demeurent tout de même nécessaires et actifs en petites quantités.

Certains des micronutriments les plus connus comprennent :

  • Les vitamines (hydrosolubles et liposolubles) : vitamines A, B, C, D, E…,
  • Les minéraux : fer, magnésium…,
  • Les oligoéléments : iode, cuivre…,
  • Les polyphénols, flavonoïdes et caroténoïdes,
  • Les acides gras polyinsaturés : oméga-3…,
  • Les acides aminés,
  • Les pré et probiotiques.

Le terme « micro » ne reflète en rien leur importance pour notre santé. En effet, ces micronutriments jouent un rôle fondamental dans presque toutes les fonctions corporelles. De la production d’énergie à la guérison des blessures, en passant par la protection contre les maladies, ils influent aussi fortement lors d’une grossesse, de la conception à la naissance (1).

Bien que notre corps ait besoin de ces éléments en quantités relativement faibles, une carence en micronutriments peut conduire à de graves problèmes de santé.

Le transfert d’embryon congelé (TEC), c’est quoi ?

Le protocole de transfert d’embryon congelé (TEC) est une procédure médicale utilisée dans le cadre de la procréation médicalement assistée (PMA). Il consiste à décongeler un ou plusieurs embryons précédemment congelés (ou cryoconservés) pour les transférer dans l’utérus dans le but de réaliser une grossesse.

Diverses raisons poussent au choix de la congélation des embryons. Parfois, lors d’une tentative de fécondation in vitro (FIV), tous les embryons ne sont pas transférés. En conséquence, les embryons de bonne qualité restants peuvent être congelés, réservés pour un TEC ultérieur. Cette approche évite les risques et les coûts associés à la stimulation ovarienne et à la collecte d’ovules pour chaque tentative de grossesse.

Par ailleurs, le TEC peut aussi être utilisé lorsqu’une tentative de transfert d’embryons frais n’a pas abouti. Il en est de même si le couple souhaite avoir un autre enfant après une FIV réussie.

Trois protocoles sont utilisés en cas de transfert d’embryon congelé : le cycle naturel, le cycle stimulé via des piqûres d’hormones, ou via un traitement substitué.

Illustration de bébé tenant dans une main

Les priorités pour un TEC (Transfert d’Embryon Congelé)

La réussite d’un transfert d’embryon congelé (TEC) dépend de plusieurs facteurs clés. La préparation de l’utérus, la santé globale de la personne via un suivi médical rigoureux, et l’apport en micronutriments en sont des exemples.

Femme qui porte un plateau de fruits et légumes

Priorité n°1 : un mode de vie sain en vue d’un TEC

Un mode de vie sain est la première priorité pour toute personne envisageant un TEC.

Cela inclut entre autres :

  • Une alimentation équilibrée. Privilégiez des fruits rouges, des légumes antioxydants et des protéines en quantité appropriée tous les jours.
  • L’élimination des habitudes néfastes. Fumer et consommer de l’alcool excessivement sont à proscrire.
  • D’éviter également les lieux enfumés pour ne pas subir le tabagisme passif, nocif à votre santé,
  • Une diminution de votre consommation de boissons stimulantes et très acides, comme le thé, le café ou les sodas,
  • De faire de l’exercice régulier. Des sports doux comme la marche ou la natation aident à stimuler votre vascularisation.
  • Avoir un sommeil adéquat, et se focaliser sur la réduction du stress grâce à la cohérence cardiaque, la marche ou le yoga,
  • D’éliminer autant que possible de votre environnement les substances contenant des perturbateurs endocriniens :  
    • En optant pour des produits de toilette naturels comme le savon solide,
    • En mettant de côté le vernis à ongles et les parfums pendant un certain temps,
    • En favorisant dans votre maison l’utilisation de produits de nettoyage écologiques

Priorité n°2 : un suivi médical rigoureux pour le TEC

La deuxième priorité pour préparer un TEC est un suivi médical rigoureux pour optimiser les chances de succès.

C’est pourquoi les femmes et leurs médecins doivent travailler en collaboration. En effet, ces derniers surveilleront le cycle menstruel, les niveaux hormonaux et la réceptivité de l’endomètre. De même, les médicaments peuvent être nécessaires pour préparer l’utérus à l’implantation de l’embryon.

Cela implique généralement un traitement hormonal. Il doit être soigneusement surveillé pour s’assurer que le développement de la muqueuse utérine est synchronisé avec le moment du transfert. Des échographies régulières et des analyses sanguines aident à suivre cette progression.

De plus, une attention particulière doit être accordée à l’état général de santé de la personne. En effet, des facteurs tels que le stress, le poids (qu’il soit faible ou élevé), et l’alimentation influent tous sur les résultats.

De même, un accompagnement psychologique peut également faire partie intégrante de ce suivi, car la procédure peut être émotionnellement exigeante.

Médecin fait une consultation
Liste de micronutriments

Priorité n°3 : un apport en micronutriments

L’importance de l’apport en micronutriments ne doit pas être sous-estimée dans la préparation d’un transfert d’embryon congelé (TEC). En effet, ces éléments nutritifs jouent un rôle primordial dans diverses fonctions corporelles, notamment dans la reproduction.

C’est pourquoi des micronutriments spécifiques, tels que le folate, le zinc et le magnésium, sont essentiels pour favoriser le développement embryonnaire sain et la préparation de l’utérus pour l’implantation.

Par conséquent, une alimentation équilibrée, riche en ces micronutriments, associée à une éventuelle supplémentation recommandée par un professionnel de santé, est une priorité dans le processus de préparation d’un TEC pour optimiser les chances de réussite.

Les micronutriments essentiels dans l’intention d’un TEC

Lorsqu’on se prépare à un transfert d’embryon congelé (TEC), il est important de se procurer un apport adéquat en micronutriments essentiels, soutenant la santé reproductive et favorisant une implantation réussie.

Voyons quelques micronutriments clés dans l’accomplissement de ces objectifs…

Vitamine D écrit sur une plage de sable

La vitamine D

La vitamine D joue un rôle essentiel dans le processus de reproduction, en particulier lorsqu’il s’agit d’un transfert d’embryon congelé (TEC). Elle a ainsi plusieurs fonctions clés :

  • Régulation hormonale : la vitamine D participe à la régulation des hormones sexuelles, telles que l’œstrogène et la progestérone, idéales pour la préparation de l’utérus à l’implantation de l’embryon.
  • Santé de l’endomètre : des niveaux adéquats de vitamine D contribuent à la santé et à l’épaisseur de l’endomètre, la muqueuse utérine dans laquelle l’embryon doit s’implanter.
  • Immunité : la vitamine D a également un rôle dans le système immunitaire. Elle aide à équilibrer la réponse immunitaire de l’organisme. Ce qui est capital pour prévenir le rejet de l’embryon après le transfert.
  • Qualité des ovocytes et des spermatozoïdes : la vitamine D affecte positivement la qualité des ovocytes et des spermatozoïdes, ce qui peut influencer la qualité de l’embryon.

Pour ces raisons, maintenir des niveaux appropriés de vitamine D est important pour optimiser les chances de succès d’un TEC. C’est aussi la raison pour laquelle une étude a révélé que les femmes ayant des niveaux suffisants de vitamine D avaient plus de chances de réussir leur TEC (2).

L’acide folique et les folates

L’acide folique et les folates, formes différentes de la vitamine B9, sont des micronutriments majeurs lorsqu’il s’agit de préparer un transfert d’embryon congelé (TEC). Ils sont essentiels à plusieurs titres :

  • Développement embryonnaire : l’acide folique et les folates jouent un rôle majeur dans la division cellulaire et la formation de l’ADN. C’est donc des éléments prédominants pour le développement initial de l’embryon.
  • Prévention des malformations : une supplémentation adéquate en acide folique avant la conception et pendant les premières semaines de la grossesse peut réduire significativement le risque d’anomalies du tube neural chez le fœtus.
  • Santé de l’endomètre : il existe également des preuves suggérant que les folates peuvent favoriser un endomètre sain, l’endroit où l’embryon doit s’implanter (3).
  • Amélioration de la fertilité : plusieurs études montrent que la supplémentation en acide folique peut améliorer la fertilité chez les femmes et les hommes (4).
Test de grossesse
Aliments contenant du zinc pour améliorer un transfert embryon congelé

Le zinc

Le zinc est un micronutriment vital lorsqu’il s’agit de préparer un transfert d’embryon congelé (TEC). Voici pourquoi :

  • Santé reproductive : le zinc joue un rôle important dans divers aspects de la santé reproductive, y compris dans ces aspects la maturation des ovules et des spermatozoïdes, la régulation des hormones sexuelles et le maintien de la santé de l’endomètre.
  • Implantation de l’embryon : des niveaux optimaux de zinc sont essentiels pour soutenir l’implantation de l’embryon dans l’utérus. Des recherches ont montré qu’une carence en zinc peut entraver l’implantation (5).
  • Développement embryonnaire : Le zinc joue un rôle dans la division cellulaire et la synthèse de l’ADN, deux processus clés dans le développement de l’embryon.
  • Fonction immunitaire : le zinc contribue à maintenir un système immunitaire sain. Ce qui est important pour prévenir les infections et soutenir une grossesse saine après le TEC.

Oméga-3

Les acides gras oméga-3, comme l’EPA et le DHA, sont capitaux pour la santé du cerveau et du cœur de l’embryon. En effet, ils peuvent également améliorer la qualité de l’endomètre, favorisant ainsi l’implantation de l’embryon :

  • Santé de l’endomètre : des études suggèrent que les oméga-3 peuvent aider à améliorer la santé et la fonction de l’endomètre, essentiel pour une implantation réussie de l’embryon (6).
  • Réduction de l’inflammation : les oméga-3 sont connus pour leurs propriétés anti-inflammatoires. Ainsi, un niveau d’inflammation réduit peut favoriser un environnement utérin plus favorable à l’implantation de l’embryon et à une grossesse saine.
  • Développement du système nerveux fœtal : une fois la grossesse établie, les oméga-3, en particulier le DHA, jouent un rôle important dans le développement du système nerveux du fœtus.
  • Régulation de l’immunité : les oméga-3 ont un effet modulateur sur le système immunitaire. Ils contribuent à une réponse immunitaire équilibrée favorisant le succès du TEC.
Aliments riches en omega-3
Cuillère de gélules de Coenzymes Q10

Coenzyme Q10

La coenzyme Q10 (CoQ10) est une substance semblable à une vitamine. Elle est présente dans chaque cellule de notre corps. De plus, elle est indispensable dans le cadre d’un transfert d’embryon congelé (TEC) pour plusieurs raisons :

  • Santé mitochondriale : la CoQ10 joue un rôle ans la production d’énergie par les mitochondries, les « centrales énergétiques » de nos cellules. Une bonne santé mitochondriale est importante pour la maturation des ovules et le développement de l’embryon.
  • Qualité de l’ovule : des études ont suggéré que la CoQ10 peut améliorer la qualité des ovules chez les femmes plus âgées. Elle agit en ralentissant le vieillissement cellulaire et en améliorant la division cellulaire. (7).
  • Antioxydant : la CoQ10 est un puissant antioxydant protégeant les cellules contre les dommages causés par les radicaux libres. Ceci est important pour préserver la qualité des cellules reproductives et embryonnaires.
  • Santé cardiaque et circulatoire : la CoQ10 aide également à maintenir une bonne santé cardiaque et une circulation sanguine adéquate. Ce sont deux facteurs pouvant avoir un impact positif sur la santé de l’endomètre et la réussite de l’implantation.

Le magnésium

Le magnésium est un micronutriment fondamental lors de la préparation d’un transfert d’embryon congelé (TEC). Voici quelques avantages apportés par le magnésium :

  • Détente musculaire : le magnésium est connu comme le minéral de la relaxation musculaire. En effet, il aide à réduire les contractions involontaires du myomètre (le muscle utérin). Et cela est bénéfique pour l’implantation de l’embryon.
  • Régulation hormonale : le magnésium joue un rôle important dans la régulation des hormones. C’est notamment le cas dans l’équilibre des hormones de stress comme le cortisol. Ainsi, un équilibre hormonal sain peut favoriser la réussite du TEC.
  • Santé de l’ovule : une carence en magnésium a été associée à une qualité moindre des ovules. Il est donc important de veiller à avoir des niveaux adéquats de ce minéral lors de la préparation d’un TEC.
  • Fonctionnement du système nerveux : le magnésium est essentiel pour le bon fonctionnement du système nerveux. En effet, il soutient la production de neurotransmetteurs et contribuant à la gestion du stress et de l’anxiété.
Aliments contenant du magnésium pour améliorer un transfert d'embryon congelé

En conclusion, le transfert d’embryon congelé (TEC) se présente comme une solution de choix pour les couples rencontrant des difficultés à concevoir naturellement. En effet, cette procédure de procréation médicalement assistée offre l’espoir d’une grossesse, en utilisant des embryons préalablement congelés.

Toutefois, pour maximiser les chances de succès, il est impératif de mettre en place une stratégie bien définie. Elle inclut un mode de vie sain, un suivi médical rigoureux et un apport adéquat en micronutriments. D’ailleurs, nous avons expliqué dans un précédent article le rôle des perturbateurs endocriniens dans la cadre de la fertilité.

La santé reproductive ne dépend pas seulement des soins médicaux. Elle dépend aussi d’une alimentation riche en micronutriments essentiels. C’est le cas des éléments tels que la vitamine D, l’acide folique, le zinc, les oméga-3, la coenzyme Q10 et le magnésium. Ce sont des acteurs clés dans le processus de reproduction. Ils favorisent le développement embryonnaire sain, la préparation de l’utérus à l’implantation, et soutiennent la qualité des ovocytes.

N’oubliez pas que chaque individu est unique. En effet, ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas fonctionner pour une autre. De plus, tous les suppléments doivent être pris sous surveillance médicale, car le surdosage peut être nocif. Il est donc important d’adapter la dose à vos besoins spécifiques.

Cet article ne prétend pas être une solution miracle, mais plutôt une source d’informations pour aider à comprendre les facteurs pouvant influencer la réussite d’un TEC. Ainsi, nous espérons que ces informations seront une pierre à l’édifice de votre parcours de procréation médicalement assistée, en contribuant à augmenter vos chances de réaliser votre rêve d’agrandir votre famille.

 

Sources :

(1) La micronutrition : de la conception à la naissance Justine Lallier (2017)
(2) Vitamin D and assisted reproductive treatment outcome: a systematic review and meta-analysis : Justin Chu, Ioannis Gallos, Aurelio Tobias, Bee Tan, Abey Eapen, Arri Coomarasamy, Human Reproduction, Volume 33, Issue 1, January 2018, Pages 65–80
(3) (4) Impact des mutations MTHFR et de l’hyperhomocystéinémie sur la fertilité et sur d’autres pathologies
(5) Nutrition (Micronutrients) in Child Growth and Development: A Systematic Review on Current Evidence, Recommendations and Opportunities for Further Research
(6) Omega-3 Fatty acids and pregnancy
(7) L’effet de la co-enzyme Q10 avec les médicaments de fertilité sur le résultat de la grossesse de la fécondation in vitro (CoQ10-IVF)

Panier
Sommaire
Retour en haut